Comment vous dire ?...

Second tour

Nous avons perdu. Le maire est donc reconduit pour quelques années. Je n’ai pas tout saisi. Au fil de la semaine entre les deux tours, son score est passé de 39% à 47%. J’ai un peu de mal à comprendre comment se passent les dépouillements. Un ou deux points de marge, je veux bien, mais huit ?!... Même dans ma vallée haute-alpine un peu retardée, ils étaient plus précis !

Ses deux adversaires se sont donc unis pour faire front. Mathématiquement, c’était jouable. Mais c’était sans compter sur les cars affrétés pour ramener d’Athènes, gratuitement, les partisans du maire encore possesseurs de foncier sur le territoire du Magne, donc votants légitimes. N’oublions pas que les Maniotes ont peuplé Cargèse. Des sociologues y trouveraient sans doute matière à comparaison quant aux méthodes électorales. Toujours est-il qu’à dix heures du soir ce dimanche, des fusées d’artifice ont éclaté sur le port pour célébrer un petit 2% de marge (en fait, 54% lundi matin). Puis, sans doute échauffés par le parfum de la poudre, certains fêtards (dont, semble-t-il, le fils du maire lui-même) se sont rendus devant la librairie d’un des opposants et l’ont copieusement arrosée à la Kalachnikov. Très corse, vous dis-je ! On s’amuse comme on veut quand on est le plus fort…

J’ai une question : avons-nous vraiment évolué depuis l’apparition d’homo sapiens ? Je ne parle pas d’évolutions techniques, incontestables, mais du développement des qualités de cœur qui permettraient de les utiliser à construire un bonheur commun plutôt qu’à détruire le plus léger rival.

Mais je comprends chaque jour un peu plus combien mes exigences sont utopiques et virtuelles. Elles ne sont que l’illusion d’un monde à deux visages opposés, alors qu’en réalité, il n’est qu’Un, ou plutôt que ce Un est multiple et non binaire. Il me faut accepter tous les gris. Ils sont la Vie. Ou du moins les miroirs où je projette les créations de mon mental. En fait, mon seul objectif devrait être d’occulter ces miroirs pour laisser toute liberté à la Vie elle-même, sans objectifs ni limitations. Pas facile mais… ça vaut la peine d’essayer.

Allez-y messieurs, battez-vous ! Vivez !

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
28.09 | 21:58

QUel beau texte, magnifique expression de cette si cruelle et réelle vérité.. une question si simple est posée... ou se trouve donc la continuité de la Vie ?

...
Vous aimez cette page