Comment vous dire ?...

2019

2019 ! Que nous réserve-t-elle cette petite nouvelle ? Pour moi, je peux dire qu’elle a démarré en fanfare. Très égoïstement, je viens de passer deux semaines en Thaïlande. Non, non, pas sur une plage, ni sur une île du Bengale. Au contraire, en plein nord, non loin de la frontière chinoise.

Révision complète du véhicule, intérieur, extérieur et même au-delà. Je vais « péter le feu », comme ces arbres que je n’avais encore jamais vu en fleurs au Tao Garden (ceux qui suivent ont déjà tout lu sur l’endroit, je n’y reviens pas, enfin si, j’y reviens chaque année !) et qui me font penser irrésistiblement à des pompons de feu d’artifice. Je n’ai pas trouvé leur nom.

Ce voyage fut en effet aussi surprenant et éclairant qu’une pyrotechnie. Et si mes découvertes intérieures n’ont que peu d’intérêt pour vous, il y a tout de même quelques images ou plutôt une constatation que j’aimerais partager.

C'est la certitude aveuglante que le règne de l’homme blanc occidental, malgré toute son arrogance, est bien terminé ou très proche de sa fin. Partout où se sont posés mes yeux pendant ces deux semaines, j’ai vu des Chinois. Ou des Russes puisque je volais Aéroflot. Au moment où je vous écris, dans le dernier tronçon de vol du retour, Moscou – Athènes, les passagers du Boeing sont aux trois-quarts chinois, plus une équipe féminine russe de water-polo en route pour une compétition, et quatre ou cinq touristes occidentaux comme moi.

Les Chinois se rendent en Grèce ou pour y travailler, ou pour y faire du tourisme en groupe. Dans les deux cas, ils sont de plus en plus nombreux. J’ai déjà vu, dans mon Magne isolé, des colporteurs aux yeux bridés sillonnant les villages de montagne, le coffre plein de gadgets plastiques et inutiles auxquels nos anciens ne savent pas résister.

Les ingénieurs et entrepreneurs de Shanghai ont colonisé le Pirée qu’ils ont en grande partie acheté pour inonder l’Europe de leurs produits arrivant en masse sur les porte-containers. Une nouvelle Route de la Soie… plastifiée en quelque sorte, mais à sens unique.

Ces Russes comme ces Chinois n’ont guère d’allégeance à faire à L’Ouest. Ils se savent supérieurs en nombre. Les équipages Aéroflot sont presque entièrement russes. On est loin de la politique d’embauche multilingue des compagnies du Golfe. Leur anglais est encore plus approximatif que le mien. Ils n’ont cure de communiquer avec le reste de la planète. Ils se suffisent à eux-mêmes et le temps et la quantité jouent pour eux.

Je ne pense pas que le XXIe siècle sera spirituel, hélas, n’en déplaise à l'ex-ministre, il sera plutôt matérialiste et dévorant. Mais ça n’entamera pas ma pêche. Je ferai moi aussi avec le temps qui me reste. 2019, à nous deux !

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

sylvie | Réponse 03.02.2019 19.58

Coucou dame grecque,
si tu ne veux pas rencontrer trop de chinois et de russes, je te propose un p'tit tour par les confins charentais....
Et ta new adresse ?

Voir tous les commentaires

Commentaires

03.02 | 19:58

Coucou dame grecque,
si tu ne veux pas rencontrer trop de chinois et de russes, je te propose un p'tit tour par les confins charentais....
Et ta new adresse ?

...
02.01 | 15:45

Bonjour Aline,
Je te souhaite le meilleur également ! J'espère que tout va bien, je t'embrasse et pense bien à toi,
La petite Céline (de Tourmag)

...
01.10 | 16:45

Eh bien oui je pense comme toi mais ce n'est pas la vraie vie nous sommes dans un jeu vidéo .....c'est sur

...
16.08 | 09:08

intéressant ; ça me parle. Abientôt.

...
Vous aimez cette page