Et encore une !

Une histoire vraie (épisode 4)

Dernier jour de traitement. Avalé hier soir la purge destinée à éliminer les déchets de la cure. Deux misérables petites pilules grises m’ont précipitée neuf fois (le record est de treize) sur le siège des toilettes pendant la nuit pour évacuer des cataractes d’eau de rinçage. Au petit matin, le patient ayurvédique doit pouvoir être retourné comme une chaussette et afficher fièrement la paroi d’un système digestif aussi propre qu’une roupie neuve. C’est du moins l’image qui m’est venue et qui n’a certes rien de scientifique. Mais j’ai toujours bien aimé cette idée du corps humain en forme de tore, la forme géométrique préférée d’Homer Simpson dévorant son do’nut. Pow ! Certains prouvent même que le tore est la structure de base de tout l’Univers, humanité incluse. Pourquoi pas…

Mon tore est donc rincé à grandes eaux. Après avoir été baigné d’huiles, de macérations, de décoctions, arrosé de laits de vache, de chèvre, de coco, et même de lait ribot, percuté vigoureusement à coups de tampons de riz, de lentilles, de citron, d’ail et d’herbes en pagaille, tout pour en faire des grillades parfumées, vérifié sous toutes ses ouvertures de sécurité (sauf les oreilles peut-être), le véhicule a reçu son certificat de contrôle technique : « Peut encore rendre quelques services » !

J’ai piqué ici et là quelques bribes d’éclairage sur le véda, la « connaissance », de la santé, ou littéralement « la science de la vie ». C’est infiniment complexe et demande certainement une vie d’étude. Je vais donc me contenter d’en apprécier les bienfaits et de faire confiance au « vaidya ». La maharani Doctor et Joy aux doigts d’acier ont des millénaires d’apprentissage respectueux dans leurs gènes.  Rien à ajouter, rien à comprendre, le monde a aussi ses poches de sagesse face aux délires des tyranneaux aveuglés. Sera-ce suffisant pour inverser la tendance, ça, c’est une autre question.

Quelque part sur les quais de Gythio m’attend la presse du mois écoulé mise de côté par Eva. Je vais avaler en quelques heures les éclats et soubresauts du monde dit moderne. Je n’ose dire civilisé. Le recul temporel m’en fera savourer la vacuité, le ridicule, la nullité. Autant de déclarations vite oubliées, de rodomontades enfantines, de gesticulations inefficaces, déjà balayées par les annonces claironnées de nouvelles turpitudes assaisonnées de flots d’un argent de plus en plus sale et mortifère.

Aïe ! Si mon corps exulte en cette fin de séjour, je constate que mon mental aurait bien besoin d’un nettoyage plus en profondeur lui aussi. Alors, Aline ? prochaine direction l’ashram ?!...

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page