Et encore une !

Brouillage

Depuis quelques jours, l’horizon a disparu. Mon œil ne distingue plus l’autre rive du golfe, ni les crêtes proches du Parnonas, ni même la carcasse déchue du Néféli, vestige de béton de l’époque des colonels dont la silhouette cylindrique borne la commune en direction des plages de l’est. Non, tout cela est flouté, pixélisé, noyé dans une nuée de molécules ocrées qui inquiète les plantes solitaires en pot mais qui customise les voitures d’un manteau jaune uniforme, efface les gypseries des façades néoclassiques, réduit le riche Pantone des lumières du Magne à une chiche gamme de gris et de bistres ternis. Ce voile venu tout droit du Moyen Orient (sacré Takieddine) donne l’impression d’une vie au ralenti, l’illusion d’une perte des repères essentiels, d’une sous-estimation des ressorts toujours actifs sous la chape de paillettes. Un travail de prestidigitateur. Qu’un simple coup d’aile d’un de mes dieux favoris, Eole, devrait réduire à néant sous peu.

Vous me voyez venir, si vous me connaissez.

Le peu que j’entends des infos en provenance de France me fait le même effet que le rideau local. Succession calamiteuse d’une idole disparue, sacrifice héroïque d’un gendarme, habituelles valises de fric illicite soudainement ouvertes sur scène, défilé d’images délavées d’un cinquantenaire obsolète (hélas !), défaites et souffrances de l’équipe de France… Rideau de fumées. Derrière lequel galope la réalité des dégâts programmés. L’accroissement des revenus des déjà outrageusement riches, le mépris insultant pour les « sans dents », les « derniers de cordée », la destruction de la Nature pour satisfaire l’insatiabilité des premiers, les lois iniques pour mettre plus de pression sur les seconds, les ressorts de la destruction globale sont bien toujours actifs sous le sourire carnassier de notre actuel marionnettiste.

Et, les pieds tanqués dans le pot de terre glaise de mon insuffisance, j’ai bien peur que nul Eole n’ait assez de souffle pour éventer ses trucages.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page