Et encore une !

Folie dure

Les supporters de foot lillois démolissent physiquement leurs joueurs malchanceux. En Grèce, certains descendent même armés sur la pelouse. Un massacre par arme à feu a eu lieu tous les deux jours aux USA depuis le début de l’année. Trump le fêlé veut serrer la main de Rocket Man. Xi Jinping s’est fait nommer empereur à vie. Assis sur une manne pétrolière, les Vénézuéliens meurent littéralement de faim. Le Yémen et la Syrie sont en train de disparaître sous les bombes de leurs frères. Les émigrants africains se noient dans l’eau salée et l’indifférence. Des pêcheurs hollandais électrocutent le fond des océans pour vendre quelques merlans supplémentaires. Musk propulse sa voiture en orbite pour le coût d’un PIB étatique (au choix). Des inconscients se font implanter sous la peau une puce, dont ils ignorent la vraie nature, pour pouvoir entrer en boîte de nuit ou payer au supermarché sans faire la queue. Le chômage galope partout mais de plus de plus de robots remplacent l’homme au travail ; jusqu’à cette maison close de prostituées de silicone mécaniques qui vient d’ouvrir à Paris… (Extraits non exhaustifs de la liste des actualités tartinées quotidiennement par les médias.)

« On essaie de rationaliser, de comprendre –

mais il n’y a rien à comprendre : le monde est chaque jour plus fou. »

(Bernard Minier, dans Nuit, son dernier thriller, magnifique !)

 

Et vous voudriez que l’on ait le moral, comme chantait Brel ! Ou, comme disait Chancel, et Dieu dans tout ça ?! Ah oui, Dieu… Si, si, il existe toujours, seulement il a changé de nom.

Fric, money, paradaki, l’Argent est aujourd’hui le vrai tsar de la planète humaine. Désormais sans concurrent et sans régulateur. Et ce dieu virtuel, pour vivre, grossir, s’auto-enfler, se boursoufler, tels les démons des jeux vidéo tout aussi virtuels, doit faire disparaître les vieilles lunes du bon sens, la simple notion de l’existence de la personne humaine. Et ça, il a appris à le faire, très bien.

Alors, après le constat, on fait quoi ?! Les trois petits singes : je ne vois rien, je n’entends rien, je ne dis rien, tout va bien ? Le rebelle médiatisé : je me fais hara-kiri devant les caméras, je montre mes seins nus à la télé, j’éructe dans des talk-shows ? Le philosophe de pacotille (comme moi) : je m’étale dans un blog, je donne des leçons à mes copains de boisson, je soupire sur la vacuité de ce monde ? Le transcendant : je médite, je fais le vide, je yogise, je végétérianise, je sauve la planète à moi tout seul, je fais le colibri ? Le désenchanté (et plus ça va, plus c’est mon cas, avec un bémol, cf. plus loin) : je suis impuissant devant ces forces qui m’échappent, j’achète un appartement dans un de ces abris anti-atomiques qui commencent à pulluler aux USA et ailleurs, je me suicide pour ne pas voir la suite ?…

D’autres scénarios sont possibles, existent certainement. A ce jour, j’en vis un, certes égoïste, quoique*… J’accepte, je fais partie, j’essaie de reléguer le jugement à l’arrière-plan de mon cerveau (ça, c’est le plus difficile), je m’emplis de la beauté du décor (là, maintenant, pour ceux qui connaissent, j’écoute et je regarde, le crayon à la main, le ressac turquoise sur les galets de marbre de la plage de Géroliménas), et je remercie chaque jour que Dieu (le vrai, l’ancien) fait, en attendant qu’il soit l’heure de le rejoindre. Sans urgence, ni retard.

*J’ai parfois la preuve que ce choix personnel peut diffuser un peu de paix, provisoire sans doute, telle la bombe de désodorisant, autour de moi. Pourquoi pas ?...

 

[ Merci Michelle, pour cette image de force naturelle, envers et contre tout ]

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

01.10 | 16:45

Eh bien oui je pense comme toi mais ce n'est pas la vraie vie nous sommes dans un jeu vidéo .....c'est sur

...
16.08 | 09:08

intéressant ; ça me parle. Abientôt.

...
13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
Vous aimez cette page