Ça va très vite, non ?!

Grrrrrrrrrrrrrrrrr…………….

Non, décidément, ça ne passe pas. Une simple lettre circulaire m’a fait bouillir le sang. La banque, sans me demander mon avis, transfère mon compte dans une succursale virtuelle s’occupant en exclusivité des non-résidents en France. En quoi le fait que je me balade à travers la planète les regarde ? Qui leur a demandé de décider de mon domicile ? Suis-je la seule à me sentir épiée, ligotée, encagée, scrutée et dirigée par des robots au service d’un système financier omnipotent ? Depuis quand ne sommes-nous plus clients, facturés lourdement et censés avoir toujours raison, non… de banquiers chargés seulement au départ d’assurer la circulation d’une énergie nécessaire aux échanges humains, la monnaie ? Depuis quand l’argent est-il devenu un bien en lui-même, une marchandise qui s’achète, se vend, se maquille, se trafique, au détriment des humains que sa gestion chiffrée assassine ? Pourquoi n’y a-t-il pas révolution ? Pourquoi n’exigeons-nous pas, violemment s’il le faut, la mise à plat complète de la planète fric, argent sale ou caché inclus ? Nous sommes pourtant plus nombreux que ces quelques manitous soigneusement discrets. Que nous manque-t-il ? L’éducation, la connaissance, le courage, je ne sais pas. Je suis en crise de fureur mais c’est une colère dévorante qui couve depuis longtemps. Nourrie par mon impuissance, par l’hypocrisie régnant en maître, par les mensonges, les manipulations, les « diversions » criminelles, les enfumages cyniques et l’éradication programmée de la partie « non productive » de l’humanité. Comment trouver le chemin de la sérénité là-dedans ? Comment devenir meilleure avant de remettre mon petit bout d’Âme à la Grande Conscience ? Ce soir, je me sens dépassée, inutile.

Si mon frère c’est grave. Et j’en suis désolée. Et je suis désolée de l’être. Le chemin est long.

 

PS. J’ai laissé ce témoignage de ma rage tel qu’il a jailli hier soir. Bien entendu, le matin m’a trouvée calmée. Mais le fond de l’air reste inchangé. Nous vivons sur un volcan et personne ne trouve ça grave. Tiens, le Mont Agung à Bali, lui, vient de se réveiller. Et solidaire sans doute, ma voiture a décidé de ne pas démarrer ce matin. Intrications…

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
28.09 | 21:58

QUel beau texte, magnifique expression de cette si cruelle et réelle vérité.. une question si simple est posée... ou se trouve donc la continuité de la Vie ?

...
Vous aimez cette page