Ça va très vite, non ?!

Le dimanche à Gy-thi-o...

Le dimanche à Gy-thi-o,

[Prononcez Gy-thi-o, détaché, pour garder le rythme]

C’est le jour de bavardages…

Parce que le jour de mariages, c’est le samedi, pour tout le monde. Sauf si ça tombe un 15 août. On ne se marie pas le jour de la fête de la sainte Vierge, par peur d’une nuit de noces décevante peut-être ?!…

Le dimanche à Gy-thi-o, en dehors des boutiques de souvenirs et de quelques pâtisseries, tout est fermé. C’est le jour des restos et des bistrots. Le calme matinal règne jusque tard parce que les veilles ont souvent été prolongées. En fin de matinée, les terrasses se remplissent peu à peu, même si elles restent beaucoup plus clairsemées qu’il y a quelques années. Les hommes arrivent les premiers. Ça parle foot et politique. J’entends souvent revenir le nom de Macron dans le brouhaha, et les commentaires sur l’attitude la France en Europe sont fréquents depuis quelque temps. Les femmes suivent, d’abord les anciennes, avec à la main le carton de gâteaux du dimanche. Puis les jeunes mamans, tout juste sorties de la cuisine et amenant les enfants qui se mettent à courir en tous sens à travers la place.

Les conversations changent alors de ton, deviennent échanges de table à table, de groupe en groupe. Des histoires de famille, des anecdotes sans importance, des plaintes de voisinage, des frasques de vedettes de télé, des critiques vestimentaires, des soupirs nostalgiques, et surtout, surtout, un immense fatalisme. On parle pour dire quelque chose, pour jouer le jeu, comme avant, mais derrière ces efforts de normalité, ce qui me saute aux yeux et aux oreilles, c’est l’« inespérance », la certitude désormais entérinée d’une chute sans appel, d’un déclassement sans rattrapage, d’une malédiction venue d’ailleurs qu’aucun mage providentiel ne saurait plus redresser.

Mais le Grec est fier avant tout, rien de tout cela n’est exprimé avec rancœur ou agressivité. On encaisse, on assume, on contourne, on fabule, on parle fort et on sourit.

En fait, le dimanche à Gy-thi-o,

C’est plutôt jour de naufrage.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page