Ça va très vite, non ?!

A bientôt…

Longs cheveux noirs un peu en vrac, la prunelle sombre sous les sourcils froncés, les doigts lardés de sparadraps et les mains gonflées par le maniement incessant des fruits, six jours par semaine, dix heures par jour, la silhouette amaigrie par ces derniers mois de douleurs partagées, Ellie fait face. C’est dimanche, il est midi, l’heure d’un café en terrasse avec un couple d’amis. La vie continue.

« Il est parti » m’a-t-elle dit de sa voix rauque de fumeuse impénitente. « Enfin, il va partir ». Son homme, son Tassos, ne fréquente plus depuis quelques mois que les hôpitaux. Un cancer de l’estomac diagnostiqué beaucoup trop tard. Imparable. Depuis combien d’années n’avait-il pas vu un toubib de toute façon ? Ces deux-là préféraient de loin dépenser leurs quelques sous à faire la fête. Combien de samedis soirs avons-nous passés autour de la table d’hôtes  de la taverne ? Tassos alignait les tsipouros, remplissait des carafes de blanc, plongeait ses doigts avec gourmandise dans les plats généreusement empilés au centre. Ellie dansait, magnifique, seule au milieu de la piste devant le joueur de bouzouki, légère et radieuse. Ils buvaient tous les deux comme des trous et je ne les ai jamais vus ni tituber ni balbutier. De temps en temps, elle se serrait contre lui et nous souriait. Il se laissait faire, une rareté pour un mâle du Magne.

« Il s’en va », le verbe choisi est encore mouvement, passage, vie, ni fin, ni abandon. Assise devant la mer calme et ensoleillée, elle raconte sa semaine. Un peu fébrile, elle entremêle ses soucis de boulot aux visites à l’hôpital, montre des photos, sourit, râle ou s’enthousiasme, s’étourdit de mots et de fumée, ne se plaint de rien, constate seulement et aligne les phrases. La logorrhée la soulage visiblement et les autres l’accompagnent sans bruit. En souriant.

Je suis admirative. Vaguement jalouse de cette faculté à accepter les saveurs du temps, quelles qu’elles soient. Amères ou sucrées, douces ou violentes, énergies de vie pure. Leçons.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

01.10 | 16:45

Eh bien oui je pense comme toi mais ce n'est pas la vraie vie nous sommes dans un jeu vidéo .....c'est sur

...
16.08 | 09:08

intéressant ; ça me parle. Abientôt.

...
13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
Vous aimez cette page