Ça va très vite, non ?!

Pas question

Que vais-en faire ? La question m'a perturbée, dérangée, fouillée pendant quelques heures. Et continue à vivre en filigrane de ma vie tranquille. En fait, je ne suis pas en colère, pas de cette colère qui allume des moteurs d'action, non, je suis dans le dégoût, de celui qui fait se retirer du "monde", tourner le dos plutôt qu'affronter l'ennemi qu'on pense invincible. Lâcheté immédiate ou connaissance ancestrale ? Trop facile.

Une sorcière eurasienne dissipant les brumes charentaises, un chaman africain perdu dans une Belgique écumeuse, un livre sans auteur dispensant des cours en miracles, et d’autres, m’ont tous, accord unanime, appris une chose : le monde extérieur visible n’est que le miroir virtuel où s’entrechoquent mes désordres intérieurs. Ma colère ne fera qu’exacerber le bordel. J’y renonce illico.

Oui, j’irai voter en avril, réaction. Mais dès maintenant, action, je me remets au diapason de la beauté naturelle et de la force de vie de mon environnement présent. J’ai aperçu hier les premières lunaires, dressant leurs hampes mauves au-dessus du tapis jaune des fleurettes qui résistent à l’hiver. J’ai observé ce matin sur les pentes du Parnonas les grands corbeaux en cours de parade nuptiale. Je guette l’éclosion des premières fleurs d’amandiers, encore, ou déjà, en boutons. Je râle après les chattes enamourées qui sonorisent les nuits de la terrasse et saccagent la terre des pots, mais j’en souris vite et me rendors.

Bref, je regarde le printemps pointer son nez et je me dis qu’il le pointera encore dans quelques siècles, quand les comptes en banque de Fillon, les hurlements de Macron ou les illusions de Hamon ne seront pas même un sujet d’interrogation pour les terriens d’alors. Petitesse et ascendance, roue sans fin. Vivons bien. Le mieux possible.

[ quelques pétales printaniers dans la cuisine, pour le moral ]

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
28.09 | 21:58

QUel beau texte, magnifique expression de cette si cruelle et réelle vérité.. une question si simple est posée... ou se trouve donc la continuité de la Vie ?

...
Vous aimez cette page