Ça va très vite, non ?!

Colère

Cette fois, c’est décidé. Je vais retourner voter, et ce, pour la première fois depuis la couleuvre, pardon, l’anaconda toujours mal digéré du vote Chirac contre Jean-Marie il y a 14 ans. Cette fois, je ne voudrais pas me sentir responsable d’un choix Fillon / Marine au second tour.

Bonnet blanc, bleu bonnet. Racisme et hypocrisie à tous les étages. Vessies et lanternes à peine voilées. Ô pardon, encore un mot qui fâche notre France actuelle, effarée de peur et de rejet.

Mieux vaut semble-t-il aujourd’hui parier sur l’exclusion en tous genres et oublier toute vergogne. Jeter Papa hors du parti qu’il a créé mais lui réclamer sans honte des millions pour financer la campagne de fifille. Promettre 500.000 licenciements de fonctionnaires payés au Smic pour rémunérer à 5000 mensuels des collaborateurs bidons mais de préférence choisis au sein de la famille. Eh, ça coûte cher l’entretien d’une propriété sarthoise. Et une Galloise (vous avez déjà entendu parler gallois ?...) est bien sûr la mieux placée pour « corriger » les discours de son député d’époux, pour un salaire qu’aucun traducteur professionnel  ne rêvera jamais d’atteindre. Si ce n’était pas si dégueulasse, on en rirait avant de vomir.

Omniprésence, et hélas omnipuissance du « FRIC » désormais seule véritable divinité planétaire. Les « projets » hurlés d’un banquier opportuniste en France, les outrances « tweetées » d’un milliardaire obscène, les « perfidies » d’une Albion décidée à devenir  le refuge de toutes les magouilles financières en dynamitant les règles, déjà fragiles, du partage européen, le pire est sans doute encore à venir.

A quel moment les hommes, la « société civile » comme on dit, taperont-ils du pied au fond de la piscine pour retrouver un minimum d’air libre, de dignité, de décence, d’autonomie, de simple liberté d’être, en paix avec soi et ses voisins, en harmonie avec la Nature, ses esprits et ses richesses méprisées, gaspillées, détruites, saccagées, au seul bénéfice de quelques riches au-delà de toute raison, de tout bon sens ?

Je me croyais vieille et sereine, détachée de toutes ces conneries, peut-être par impuissance de mon petit individu face à leur ampleur, mais ils réussissent à réveiller ma colère. Que vais-je en faire ?

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page