Posée ?...

Dialogues instructifs

-          Bonjour, je voudrais prendre rendez-vous avec le docteur des yeux. Je sais qu’il ne vient à Gythio que deux jours par semaine, donc je suppose qu’il doit être très demandé.

-          Entrez, jeune fille. C’est moi l’ophtalmo et comme vous le voyez, il n’y a personne dans la salle d’attente. Que puis-je pour vous ?

Vingt minutes plus tard, après examen complet, je ressors avec une ordonnance pour de nouvelles lunettes et la certitude rassurante que mes yeux ne se détériorent pas trop avec l’âge. Mais je suis éberluée. Les trois mois d’attente obligatoires et le monopole intransigeant des ophtalmos français m’avaient fait renoncer depuis longtemps à toute vérification.

Bien sûr, les 40€ de la visite, en liquide sans facture, ne seront pas remboursés et ceci explique en partie la désertification des cabinets. Quel Grec moyen possède aujourd’hui de quoi offrir une mutuelle et des soins corrects à sa famille ? Chacun fréquente le dispensaire gratuit où les ordonnances sont rédigées par des médecins bénévoles. Solidarité toujours.

• • •

-          Au secours, mon chauffe-eau a éclaté cette nuit. L’appartement est inondé. Tu connais un plombier ?

-          Attends, je l’appelle pour toi.

Trois minutes plus tard :

-          C’est bon, il arrive chez toi.

Vidange, décrochage du ballon, achat du nouveau, installation, remise en route, en moins d’une heure, tout est réglé. Ne reste plus qu’à essorer les serviettes épongeuses. 30€ pour un artisan disponible sans délai, bien sûr en liquide sans facture, ceci expliquant à nouveau cela sans doute.

Les Grecs ne pouvant plus s’offrir d’assurances, nul besoin de déclarations ni d’expertises et les interventions sont fluides. Sans protection ni SAV, cela coule de source !

• • •

-          Comment cela, c’est moi qui dois payer le chauffe-eau ?! Vous êtes la propriétaire, c’est à votre charge !

-          Pas question ! Toi, tu es riche. Tu peux payer. D’ailleurs, j’ai déjà dit au plombier que c’est toi qui allais régler la facture.

Ma propriétaire a 90 ans. Pour tout Maniote de cet âge normalement constitué, l’étranger roule sur l’or quand lui crève de faim. Aucun n’a de scrupules à vous vider des poches qu’il pense inépuisables. Une question de survie légitime à leurs yeux.

Cela n’empêche aucunement les démonstrations d’amitié et un sens du partage des denrées non fiduciaires, comme plats cuisinés ou fruits du jardin. En cela, ils me rappellent fortement les vieux paysans haut-alpins qui pouvaient donner un agneau entier en échange du  droit de passage mais n’avaient jamais une pièce dans la poche pour payer un café au bistrot. Autre pays, même attitude face aux critères arithmétiques d’un monde qui n’est plus le leur. Et comment leur jeter la pierre…

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page