Posée ?...

Octobre

J’ai vu la figue barbare brunir d’aise sous son gant épineux.

J’ai vu l’ombre des goélands s’allonger sur les dalles grises du quai.

J’ai vu les terrasses branchées s’éclaircir et les baffles s’endormir.

J’ai vu les vieux remettre discrètement leurs chaises paillées en avant des kafénéions.

J’ai vu les matinées sans gosses sur la place et leur envol bruyant à la cloche de 14h.

J’ai vu les treillis des chasseurs camper avec leurs glacières devant le trop bien nommé Port aux Cailles, en français.

J’ai vu la grenade rougissante réinvestir les cageots des maraîchers.

J’ai vu des guêpes exsangues prolonger leur été du miel offert aux hommes par leurs sœurs.

J’ai vu le fleuve enfanté d’un dieu rompre ses chaînes devant la démesure inattendue d’une colère paternelle.

J’ai vu la giagia tâter les olives et apprécier le nombre de bidons à remplir bientôt.

J’ai vu les courges bicolores déposées peu à peu sur le mur du voisin. En provision.

J’ai vu des nuages floconneux caresser, nonchalants et sûrs de leur victoire, les flancs encore secs du Taygète.

J’ai vu le matou roux harceler la femelle blanche, son dernier espoir de conquête avant longtemps.

J’ai vu la lumière s’infléchir et redevenir le peintre amoureux d’une nature émouvante de sauvagerie.

Et j’ai su que l’automne était là. Gourmandise.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

17.04 | 19:58

J'ai voulu y aller de mon grain de sel, mais 160 caractères pour un commentaire, c'est vraiment pas assez !

...
10.04 | 21:34

tout à fait d’accord avec toi faisons ! France for ever

...
03.04 | 10:19

Merci de remettre un message en 2020; ça me manquait, car j'ai internet par intermittence.... et cela n'est pas le moment. Amicalement Monique.

...
21.03 | 01:48

Sous la colère... la force de vie !

...
Vous aimez cette page