Posée ?...

To be or not to be

Ce pays est un aspirateur à mental. Plus le temps s’évapore, plus mon néocortex s’émiette. J’ai totalement perdu le compte des jours, des mois, des dates. Il me reste deux repères imposés, le jour du loyer et le cours de grec hebdomadaire. Des rendez-vous qui se rapprochent et se succèdent en accéléré. Je viens à peine de saluer le prof, et le temps de quelques exercices studieusement rédigés sur les terrasses où je sirote mes cafés frappés le matin, le voilà déjà revenu. Est-ce possible ? Une semaine encore évanouie dans les limbes d’un temps dissolu. Ou dissous, même racine, soluble, solvable dans l’eau de mer et celle des ouzos d’une vie dissolue elle aussi.

Rien n’existe, ni le temps, ni l’espace. Je suis ici un amalgame ponctuel et indéfini de particules d’énergie soumises à des lois qui me dépassent. Et qu’il ne m’intéresse guère de connaître. Les laisser agir et en apprécier les cadeaux me suffit. Car ne plus se poser de questions et vivre en totale confiance est d’un confort absolu. C’est le « Dieu nourrit les petits oiseaux » des chrétiens. Ne leur reste qu’à chanter, à exprimer leur excellence pour magnifier la partition qu’ils ont choisi de tenir dans l’orchestre universel.

Telle est donc la seule question qui me traverse encore de temps en temps l’esprit. Quelle est mon excellence ? Quelles sont mes notes sur la partition ? Mais même cette interrogation, sans doute vitale pour mon « p’tit bout d’âme », se dissout peu à peu dans les boucles emmêlées d’un temps grec qui prend souvent des allures de chevelures de sirènes.

Prise au piège ou presque libre ? Je m’en moque un peu. Répondre aux questions m’intéresse de moins en moins...

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

s | Réponse 17.07.2016 10.48

Ici et Maintenant, Etre...
Quel chemin !
Tu me/nous manques tout de même
Je t'embrasse
s

Voir tous les commentaires

Commentaires

29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
28.09 | 21:58

QUel beau texte, magnifique expression de cette si cruelle et réelle vérité.. une question si simple est posée... ou se trouve donc la continuité de la Vie ?

...
Vous aimez cette page