Sous l'œil de Zeus

Conséquences lourdes de décisions souvent prises à la lé...

-          Bonjour monsieur le concessionnaire Renault de Sparte. Je cherche une bonne occase. Vous vendez ça ?

-          Désolé. Avant, oui. Mais depuis quelque temps, les Grecs n’achètent plus de voitures neuves. Trop chères, trop de taxes. Nous n’avons donc plus de reprises, ou très rarement. En ce moment, je n’ai rien.

 

-          Bonjour monsieur le concessionnaire Toyota de Sparte. Vous avez des voitures d’occasion ?

-          Pas une seule. Elles sont vendues entre particuliers. Ils ne passent plus par nous puisqu’ils ne peuvent plus acheter de modèles neufs.

 

-          Bonjour monsieur Volkswagen…

-          Même pas en rêve…

 

Il va donc me falloir monter à Athènes et explorer le parking des deux ou trois grands trafiquants de véhicules d’occasion. Mais j’ai intérêt à me faire accompagner. Par un homme, un homme grec, et qui s’y connaisse un peu en mécanique de préférence. Pour moi, du moment qu’elle soit rouge…

 

-          Bonjour monsieur le banquier de la Banque Nationale de Grèce. Je voudrais ouvrir un compte chez vous. Je suis française mais j’habite ici désormais.

-          Désolé. Nous n’avons plus le droit d’ouvrir des comptes aux étrangers depuis cet été.

-          Pardon ?!

-          Décision de la Banque Centrale Européenne. Pour éviter les sorties de capitaux déguisées. Comme les Grecs ne peuvent retirer que 60 euros par jour, cela leur évite la tentation de transiter par un ami étranger qui aurait, lui, toute liberté d’usage de son compte.

-          ……… (je suis coite)

 

Voilà comment va la vie ici. A rebours de tout bon sens. Demain, le gouvernement grec va accepter l’alignement, disons l’arasement de toutes les retraites à 450 euros. Moins qu’un RSA. Ils ne sont pas prêts d’acheter des voitures neuves, de payer leurs impôts ou des études à leurs enfants. Par contre, la manne européenne ainsi libérée par l’avalement de cette nouvelle grosse couleuvre (et ce ne sera pas la dernière) va vite regonfler les avoirs de banques centrales puisqu’elle ne servira qu’à régler des intérêts de la dette pharamineuse. En aucun cas à améliorer la situation économique de la Grèce.

Mais qui se soucie de ça à Bruxelles ? Tant que le pays reste accueillant aux milliers de Syriens toujours coincés devant les Balkans. Sont sympas ces Grecs, non ?

[ photo : Monsieur Schauble, toujours très content de lui et des mauvais tours joués aux Grecs ]

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page