Sous l'œil de Zeus

Vous avez dit « liberté » ?

« You are homeless ?! » Je vois la lueur incrédule dans son regard. Oui, monsieur le douanier. La contrevenante à l’insu de son plein gré que je suis n’a ni domicile fixe, ni facture d’électricité, ni aucune preuve administrative de son positionnement physique sur cette terre. « Ni maison, ni parents, ni mari, ni enfants ? » Il insiste. Non monsieur, juste cette camionnette que vous me confisquez pour cause d’irrégularité européenne.

Jusqu’à hier, pour moi, l’Union européenne était synonyme de libre circulation des biens et des personnes. Je baguenaudais donc très tranquille sur les routes du Péloponnèse, possédant bien un passeport européen et non pas syrien ou irakien. J’ignorais que je ne disposais de cette liberté que pour une durée maximum de 5 mois et 30 jours par an. Deux charmants douaniers m’ont mis au parfum hier. Voiture immobilisée jusqu’à ce que je la conduise hors frontières et amende de 1000 euros pour dépassement de séjour d’un mois. Il y aurait bien une autre solution, me dit-il, à savoir immatriculer ma Ferrari ici. Coût approximatif du changement de plaques : 2000 euros. Visiblement, plus que les biens et les personnes, ce sont les billets de banque qui circulent librement dans l’UE.

Je suis un peu atterrée, beaucoup agacée, et largement contrariée. On me demande l’équivalent du prix de revente du véhicule pour un simple changement de carte grise. Où est le bon sens ? En quoi mets-je en péril l’espace Schengen en déplaçant mes quatre roues au gré de mes envies ? Inutile de chercher. Une fois de plus, je ne rentre pas dans les cases et je n’épouse pas la norme. D’une manière ou d’une autre, il faut éliminer les déviants, les mauvais consommateurs, décourager les francs-tireurs. Et ils en ont tous les moyens.

Mais je n’avais pas encore tout vu. Ayant pris mon parti, après une nuit de réflexion, de vider mon compte en banque pour ornementer mon pare-brise d’une plaque et d’une vignette grecques, j’apprends dans la foulée que je ne peux pas, hors de question, je n’ai pas le droit, de posséder cette voiture-ci ! A moins de m’installer ici comme paysan ou comme commerçant. Et oui, la Dacia Logan est une camionnette, un véhicule pro. Interdit aux particuliers à la retraite comme moi.

Non, je ne suis pas parano. Seulement un peu fatiguée par toutes ces luttes pour préserver un semblant de liberté de choix de vie. On ne devrait plus en être là en Europe au XXIe siècle.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

13.08 | 12:04

Voilà voilà ! Le temps file trop vite ici que veux-tu ! Mais je ne vous oublie pas. Bises à tous.

...
13.08 | 00:59

Rien de nouveau à lire? Notre plumé est en vacance?...........bon ben attendons.....

Bise à te lire bientot.

Patrick

...
23.07 | 22:55

Salut chef... Je viens de me souvenir de ce site comment vas tu ? Un petit mail pour avoir de tes nouvelles me ferait plaisir. Gros bisous du moustachu.

...
13.06 | 17:25

eh be......

...
Vous aimez cette page