Sous l'œil de Zeus

Mon voisin s’est noyé ce matin

Enfin, plutôt hier matin, moment où on a commencé à s’inquiéter de sa disparition.

C’était un homme efflanqué, une Rossinante, haut de stature et de front, trop maigre, deux yeux noirs bordés de fatigue et d’une profonde désespérance, une démarche hésitante semblant toujours s’excuser de sa simple présence, la poitrine creuse et les épaules basses, s’affaissant encore dès qu’approchait son beau-frère, un matamore du village qui avait su se faire épouser par son héritière de sœur. Lui avait toujours été considéré comme débile par la famille, à quoi bon donc lui confier le patrimoine à la disparition des parents. Depuis son adolescence, il errait à la merci de ces deux-là. La ruelle de nos domiciles communs retentissait régulièrement des imprécations du beau-frère à son égard. Sans que quiconque n’y trouve à redire. Les affaires de famille sont des affaires de famille dans le Magne (et ailleurs). « Tant que vous ne touchez pas à la mienne, promis, je ne mêle pas de la vôtre. »

Les plongeurs de la brigade maritime réquisitionnés hier ont sillonné le port et la baie toute la journée. Ils ont repêché son corps ce matin. Nu. Il avait laissé chaussures et vêtements proprement pliés sur un rocher de l’île où Hélène et Pâris se sont aimés. Désespoir ou lucidité. Mon mental balance.

Peu de gens résistent à la solitude, au rejet, à l’absence d’amour de la part de l’Autre. Je les comprends. Parfaitement. Je l’ai vécu. Je le vis encore, parfois. Mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est justement une des grandes leçons de l’incarnation : apprendre à s’aimer soi-même sans le miroir-béquille de l’autre. Une leçon difficile. Qui peut amener à redoubler la classe en craquant avant la sonnerie. Comme vient de le faire mon voisin… peut-être…

Peut-être aussi vient-il de tenir son rôle dans la salle de classe de sa sœur d’âme. Une sacrée preuve d’amour. Mon mental balance, mais mon âme a choisi sa réponse.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

07.02 | 15:25

coucou Aline, non je ne t’oublie pas ! Un peu de toi vit avec nous pour toujours. je t'ai envoyé un petit message via whatsapp avec vidéo ? l'as tu lu ?
France

...
29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
Vous aimez cette page