Rebonjour la Grèce

Sieur Hiver

« Sieur Hiver espère Gente Dame Printemps pour exulter avant que l’Été indifférent ne les mène vers les gouffres d’Automne. »

Dans la langue grecque, l’hiver est masculin, le printemps féminin et les deux autres s’affichent grammaticalement neutres. Trois genres à décliner en quatre cas chacun, ce qui nous donne douze terminaisons possibles pour le même radical. Un vrai cauchemar d’étudiant débutant (mais je m’accroche !). Mais qui offre parfois des petits bonheurs poétiques comme ce mâle hiver poursuivant une tendre printanière tandis que les deux autres s’en foutent dédaigneusement.

Des adaptations imagées affluent en foule à mon esprit… Comme un Varoufakis hivernal et conquérant pourchassant une Merkel rétive dans l’indifférence globale européenne. La fièvre est retombée ici. Les Grecs attendent la suite sans beaucoup d’illusions. Mais ils ont incontestablement repris un peu de fierté dans l’allure. Jusqu’à quelle nouvelle couleuvre allemande à avaler ?...

Nous vivons une époque formidable. Où des « vrais gens », surarmés par des États proxénètes, perpètrent et mettent en scène des massacres aberrants, sans trop déranger les consciences des voisins pas trop proches. Alors qu’un simple échange virtuel de chiffres sur un écran bancaire va révolutionner les mêmes bonnes consciences. Homme, où es-tu ? Ton monde est devenu fou !

Et il y a pourtant, certainement, et je n’en doute pas un instant même si je ne la vois pas, une raison fondamentale à cette folie apparente. Laquelle ? Ça…

Nous sommes samedi soir, le joueur de bouzouki métallise ses lamentos, les chants traditionnels grecs matérialisent toujours l’espace de la douleur humaine, mais en même temps j’y vois des accords, j’y entends des rires, j’y danse des volutes intemporelles et je goûte la douceur d’être là, entre qui et quoi, entre où et là, entre tout et rien, juste là. Vous avez dit paradoxal ? Pas forcément…

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

29.09 | 08:21

quel plaisir de voir que tu as repris la souris, te répondrai directement bientôt.
Monique

...
28.09 | 22:04

et la vie continue ses avancées, sourdes et aveugles aux mouvements chaotique et bruyant de la fourmilière anarchique actuelle qu'est l'humanité....

...
28.09 | 22:01

si juste et si bien exprimer, bravo ! ...

...
28.09 | 21:58

QUel beau texte, magnifique expression de cette si cruelle et réelle vérité.. une question si simple est posée... ou se trouve donc la continuité de la Vie ?

...
Vous aimez cette page